Fiche métier

Animateur(trice) petite enfance

Secteurs d'activité : Éducation populaire et animation - Habitat et logement accompagné - Sport - Tourisme social
Domaines d'activité : Animation


Un(e) animateur(trice) petite enfance, c’est quoi ?

L’animateur petite enfance imagine, crée et anime des activités auprès d’un public d’enfants et de jeunes enfants. Il est un véritable relais du système éducatif classique et intervient généralement sur les temps périscolaires, le matin avant l’école, lors des temps de repas, pendant les pauses et après la classe.

L’animateur accompagne les enfants dans leur développement en leur proposant la mise en place d’actions éducatives, sociales et culturelles. Les jeux, les loisirs ainsi que les activités physiques et artistiques sont ses outils pour faire en sorte que les enfants puissent pleinement s’épanouir et découvrir, dès le plus jeune âge, les valeurs de respect, de tolérance et de vivre ensemble.

En dehors de l’environnement scolaire, l’animateur petite enfance intervient principalement dans des structures d’accueil et de loisirs comme en centre de loisirs, dans un espace socioculturel ou en colonie de vacances. Plus qu’un métier, c’est une vocation pour toutes celles et ceux qui sont désireux de travailler auprès d’enfants au quotidien.


Ses missions

  • Accompagner les enfants vers plus d’autonomie par des apprentissages basiques : manger, débarrasser et s’habiller seul par exemple ;
  • Travailler la logique, la patience, la mémoire et l’attention grâce à des activités de type jeux de sociétés ;
  • Développer la coordination, la motricité grâce aux  activités d’éveil des cinq sens, d’imitation, de manipulation d’objet, de contes, de chants, … ;
  • Créer un environnement d’accueil adapté et pensé pour chaque enfant ;
  • Imaginer, mettre en place et tenir des animations en fonction des besoins des jeunes enfants et en lien avec le projet de la structure d’accueil ;
  • Créer un dossier d’animation et être en mesure d’effectuer une budgétisation ;
  • Travailler, en équipe pluridisciplinaire, à la mise en place d’un programme d’animation hebdomadaire et à la création du projet de l’établissement.

Les qualités et compétences de l’animateur(trice) petite enfance

Fonctionnelles

La créativité : Afin d’intéresser et de stimuler les enfants, l’animateur devra faire preuve de créativité en imaginant des activités inédites et amusantes à visée sociale, culturelle et éducative.

L’observation : Les jeunes enfants sont considérés comme un public vulnérable. C’est à dire qu’il faut être particulièrement attentif à leur comportement au quotidien pour en discerner d’éventuels signes de mal-être et pouvoir alerter et protéger si besoin.

La pédagogie : Trouver les mots et la posture adéquats permettra à l’éducateur de transmettre beaucoup plus facilement son enseignement aux enfants. Il devra maîtriser et imaginer de nombreux outils pédagogiques pour être en mesure de s’adapter aux besoins et aux particularités de chacun des enfants.

L’écoresponsabilité : Axer son intervention autour des préoccupations environnementales est devenu essentiel pour les animateurs petite enfance. Ils proposent désormais des activités et animations responsables et écologiques, en utilisant des matériaux renouvelables. Ils jouent également un rôle de sensibilisation très important et transmettent, au quotidien, les bons gestes aux enfants pour répondre, dès maintenant, aux problématiques écologiques futures.

Relationnelles

La patience : Les jeunes enfants ne sont pas toujours faciles à accompagner. Ils sont la plupart du temps fatigables, et sont capables de concentration sur des temps très courts. L’animateur petite enfance doit faire preuve de patience pour s’adapter à chacun, dans un espace d’accompagnement bienveillant et sécurisant.

L’écoute : Pour déterminer les besoins éducatifs, culturels et sociaux des enfants, l’animateur devra être en mesure de prendre en compte aussi bien la parole de l’enfant que celle des parents, du corps enseignant et des autres accompagnants.

Le dynamisme : Être d’un naturel rieur et avenant est une qualité très importante pour permettre aux enfants de profiter un maximum des animations et créer un véritable lien de confiance sur le long terme.

Numériques

La communication : les animateurs petite enfance doivent être en mesure de communiquer efficacement avec les parents pour leur fournir des informations sur les activités et les programmes d’animation. Ils utilisent notamment les canaux de communication à leur disposition ainsi que les différents réseaux sociaux.

La maîtrise des outils éducatifs : pour proposer une grande variété d’animation, l’animateur petite enfance doit être en mesure de se saisir de l’outils informatique pour proposer des activités éducatives et ludiques directement en ligne.

Sécuriser : pour s’assurer de fournir un environnement numérique sain et bienveillant aux enfants, l’animateur doit :

  • Connaître les politiques de confidentialité en ligne pour garantir la protection des informations personnelles des enfants et des parents ;
  • Être conscient des dangers potentiels en ligne pour les enfants, tels que la surexposition des jeunes enfants aux écrans.

Environnement de travail

Secteurs d’emplois

Etablissements employeurs

  • Les collectivités locales (mairies, groupements scolaires etc.)
  • Les associations d’accueil et de loisirs ainsi qu’une grande partie des établissements issus de l’éducation populaire ;
  • Les colonies de vacances et les établissements de tourisme.

Types de contrats

  • CDI (contrat à durée indéterminée) le plus souvent à temps plein et parfois à temps partiel principalement sur les temps périscolaires, les week-ends, lors des vacances scolaires et les mercredis après-midi.
  • CDD (contrat à durée déterminée) à temps plein ou partiel proposé aux animateurs pour répondre aux besoins de structures d’accueil ou de tourisme disposant d’un fonctionnement périodique ou pour combler un manque en personnel.
  • CEE (contrat d’engagement éducatif) proposé aux animateurs exerçant ponctuellement pour des missions de courte à moyenne durées.
  • Contrats d’apprentissage proposés pour ceux qui suivent un cursus en cours d’emploi.

Formations et diplômes

Niveau CAP

CQP Animateur périscolaire

CAP petite enfance mention accompagnant éducatif petite enfance

Niveau BAC

Bac pro animation enfances personnes âgées (AEPA)

Le BP JEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport)

Niveau BAC +2

Le DE JEPS ou diplôme d’état de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport

Le DEUST ou diplôme d’étude universitaire scientifique et technique spécialité animation et gestion d’activités sportives, physiques ou culturelles.

Niveau BAC +3

Licence en sciences humaines et sociales mention science de l’éducation.

Le bachelor universitaire (BUT) en carrières sociales.


Offres d'emploi : Animateur(trice) petite enfance

Offre d'emploi

Réf.18962

Responsable halte garderie H/F

Employeur : DIXMIER


Lieu d'excécution du contrat : 05160 - 05 - Provence-Alpes-Côte d'Azur

Date de début du contrat : 05/07/2024

Date de fin du contrat : 02/09/2024

Type de contrat : CDD

Offre d'emploi

Réf.18400

Animateur/trice CDD périscolaire Vacances Juillet

Employeur : OPAL


Lieu d'excécution du contrat : 67000 STRASBOURG

Date de début du contrat : 08/07/2024

Date de fin du contrat : 02/08/2024

Type de contrat : CDD

Offre d'emploi

Réf.18374

Animateur/trice CEE périscolaire Vacances Juillet

Employeur : OPAL


Lieu d'excécution du contrat : 67000 STRASBOURG

Date de début du contrat : 08/07/2024

Date de fin du contrat : 02/08/2024

Type de contrat : CEE

Offre d'emploi

Réf.18294

Un•une stagiaire (stage pratique) / un•une animateur•rice

Employeur : Mairie de Menthon-Saint-Bernard


Lieu d'excécution du contrat : 74290 Menthon-Saint-Bernard

Date de début du contrat : 22/07/2024

Date de fin du contrat : 26/07/2024

Type de contrat : CDD