Fiche métier

Directeur(trice) d’association

Secteurs d'activité : Éducation populaire et animation - Sport - Tourisme social
Domaines d'activité : Administration - Coordination


Un(e) Directeur(trice) d’association, c’est quoi ?

Un directeur d’association coordonne la gestion quotidienne et stratégique de l’organisation, sous l’égide du conseil d’administration et de son président. Son rôle est d’assurer le développement des interventions statutaires, l’administration du siège et de ses délégations, et la dynamisation des réseaux d’adhérents. Le directeur agit comme un délégué général,  couvrant les aspects financiers, techniques, administratifs, et de ressources humaines.

Les responsabilités du directeur varient grandement, influencées par la taille et le champ d’action de l’association, allant d’organisations locales modestes à des entités caritatives internationales. Le quotidien du directeur mêle représentation externe et gestion interne, incluant la communication avec les bénévoles et la réalisation des démarches légales et de financement.

Ses missions, diverses et variées, englobent la demande de subventions, l’élaboration de budgets, la participation à des instances politiques ou public, la préparation de réunions, la représentation auprès des partenaires, et la mobilisation des ressources humaines et matérielles. L’objectif principal du directeur d’association est de concrétiser les décisions du conseil d’administration, favorisant le développement de l’association conformément au projet associatif et éducatif.


Ses missions

  • Piloter stratégiquement et opérationnellement l’association pour atteindre ses objectifs.
  • Mobiliser les ressources humaines et matérielles nécessaires à la réalisation des projets.
  • Rechercher activement des financements, incluant subventions, dons, et autres sources.
  • Encadrer et gérer le personnel, y compris le recrutement et la formation.
  • Superviser rigoureusement les finances et la comptabilité de l’organisation.
  • Préparer et participer activement aux instances politiques (conseil d’administration et assemblée générale).
  • Dynamiser les réseaux d’adhérents et développer des partenariats stratégiques.
  • Informer et former les équipes sur les évolutions réglementaires et les politiques publiques.
  • Représenter l’association auprès des partenaires institutionnels et financiers.
  • Gérer les relations avec les collectivités publiques et locales.
  • Coordonner les équipes de direction et les différents responsables de services de l’association.

Les qualités et compétences du Directeur(trice) d’association socio-culturel

Fonctionnelles

La gestion et l’organisation : Ces compétences essentielles permettent d’assurer la planification stratégique, l’allocation efficace des ressources et la supervision des opérations pour garantir le fonctionnement optimal de l’association, en répondant aux objectifs tout en s’adaptant aux différents défis rencontrés.

L’adaptabilité et la flexibilité : Nécessaire pour répondre efficacement aux évolutions du secteur associatif et aux changements législatifs. Ces compétences permettent de naviguer au travers des défis quotidiens et d’ajuster en temps réel les stratégies d’intervention pour garantir la continuité et le développement de l’association.

Le leadership : Le leadership pour un directeur d’association implique la capacité à accompagner, inspirer et unir les équipes autour de la réalisation des objectifs de sa structure. Cela nécessite une vision claire, la capacité à communiquer efficacement et à encourager la participation active et l’engagement de tous les membres de l’association.

La négociation : Cruciale pour décrocher des partenariats, obtenir des subventions et diverses ressources essentielles au développement de l’association. Elle reflète la capacité à argumenter, convaincre et trouver un terrain d’entente avec les différents partenaires de la structure.

L’écoresponsabilité : Conscient des défis environnementaux actuels et à venir, le directeur d’association se doit d’adopter des initiatives écoresponsables ainsi que des pratiques durables dans la gestion et la tenue des activités de sa structure. Il est également de son ressort de former et d’informer ses adhérents sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre au quotidien.

Relationnelles

L’empathie et l’écoute : Fondamentales pour un directeur d’association, ces qualités permettent de comprendre les besoins et les points de vue des chefs de service ou de pôle, ainsi que ceux des employés, bénévoles et partenaires. Elles favorisent un climat de confiance et de respect mutuel, essentiel pour aligner les actions avec les attentes des différents acteurs impliqués.

Le travail en équipe : Cette compétence permet au directeur d’association de coordonner les stratégies et les actions au sein des différents pôles ou services de sa structure, en s’assurant que chaque équipe contribue à la mise en place des objectifs de l’association.

La communication : Maîtriser l’expression orale, savoir convaincre et influencer est fondamental pour un directeur d’association. Cette compétence lui permet non seulement de sécuriser des ressources essentielles, mais aussi de motiver et d’engager toutes les parties prenantes autour des objectifs communs de l’organisation.

Numériques

La maîtrise des logiciels de base : La capacité à utiliser des logiciels de traitement de texte et de tableur est cruciale pour rédiger des documents officiels, préparer des budgets et organiser des données. Cette compétence permet d’effectuer des tâches administratives avec efficacité et précision.

La gestion de projet et d’équipe en ligne : L’utilisation de logiciels de gestion de projet aide à planifier, suivre et exécuter les projets de l’association. Cela inclut la coordination des tâches entre les membres de l’équipe et le suivi des progrès pour garantir le respect des délais et des objectifs.

La sécurité informatique : La sensibilisation à la sécurité informatique est vitale pour protéger les informations de l’association contre les menaces numériques. Cela implique la mise en place de bonnes pratiques de sécurité, la formation des employés sur les risques et la gestion des accès aux données pour éviter les violations de données.


Environnement de travail

Secteurs d’emplois

  • Secteur de l’éducation populaire, de l’animation et des loisirs.
  • Secteur de l’économie sociale et solidaire.
  • Secteur du tourisme social.
  • Secteur sanitaire et social, médico-social et socio-éducatif.
  • Secteur de l’habitat et du logement accompagné.
  • Secteur du sport.

Etablissements employeurs

  • Centres de loisirs, maisons pour tous, clubs de jeunes.
  • Centres de vacances, auberges de jeunesse, villages de vacances.
  • Centres d’aide par le travail, instituts médico-éducatifs.
  • Foyers de jeunes travailleurs, résidences sociales.
  • Clubs sportifs, associations de promotion du sport pour tous.

Types de contrats

  • Contrat à Durée Indéterminée (CDI) : A temps plein ou partiel.
  • Contrat à Durée Déterminée (CDD) : A temps plein ou partiel principalement pour effectuer un remplacement ou préparer une transition.

Formations et diplômes

Niveau BAC +3

DESJEPS : Diplôme d’Etat supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport.

Licence en Sciences Sociales.

Licence en Gestion des Organisations.

Licence en Économie Sociale et Solidaire (ESS)

Niveau BAC +5

Master dans le domaine d’activité de l’association (social, droit, comptabilité, gestion).

Master ou Diplôme Universitaire (DU) spécialisé dans la gestion des structures associatives.

Diplôme d’Institut d’Études Politiques (IEP).

Diplôme d’école de commerce.

CAFDES (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Établissement ou de Service d’intervention sociale).

Autres formations

Bien que les diplômes soient essentiels pour exercer en tant que directeur d’association, il est tout aussi crucial de suivre des formations complémentaires en management, gestion d’équipe, ou gestion de projet par exemple.

L’expérience dans le secteur est également indispensable, offrant une compréhension pratique des défis uniques à ce domaine. Ainsi, une approche holistique mêlant éducation formelle, formation continue, et expérience terrain constitue la clé pour réussir dans ce métier exigeant.


Autres appellations

  • Responsable associatif.
  • Responsable d’association.
  • Directeur général d’association.
  • Délégué général d’association.

Offres d'emploi : Directeur(trice) d’association

Offre d'emploi

Réf.18017

Direction en CDI pour le projet de la MJC en Gascogne Toulousaine à l’Isle Jourdain (32) poste à pourvoir en octobre 2024

Employeur : FRMJC Occitanie


Lieu d'excécution du contrat : 31400 Toulouse

Date de début du contrat : 01/10/2024

Type de contrat : CDI

Offre d'emploi

Réf.18006

URGENT – Chargé.e d’accueil et d’animation en Lozère (48)

Employeur : Réseau d'Entraide Volontaire


Lieu d'excécution du contrat : 48220 Pont de Montvert - Sud Mont Lozère

Date de début du contrat : 17/06/2024

Date de fin du contrat : 13/09/2024

Type de contrat : CDD

Offre d'emploi

Réf.17498

DIRECTEURS H/F SÉJOUR LINGUISTIQUE EN ANGLETERRE ÉTÉ JUILLET

Employeur : Anglophiles Academic


Lieu d'excécution du contrat : - -

Date de début du contrat : 10/07/2024

Date de fin du contrat : 24/07/2024

Type de contrat : CDD

Offre d'emploi

Réf.16903

Animateurs/trices dispo du 5 au 18 juillet 2024

Employeur : Ligue de l'enseignement de l'Isère


Lieu d'excécution du contrat : Martigues - 66 - Occitanie

Date de début du contrat : 05/07/2024

Date de fin du contrat : 18/07/2024

Type de contrat : CEE