Fiche métier

Animateur(trice) jeunesse

Secteurs d'activité : Éducation populaire et animation - Habitat et logement accompagné - Sport - Tourisme social
Domaines d'activité : Animation


Un(e) animateur(trice) jeunesse, c’est quoi ?

L’animateur jeunesse fait partie de ceux qui ont choisi d’axer leur pratique vers l’accompagnement d’un public spécifique. Il imagine, conçoit, met en place et tient des animations et des activités pour des adolescents et de jeunes adultes. Véritable relai social et culturel, il veille à instaurer un climat de confiance et à transmettre les valeurs de respect, de tolérance et d’émancipation.

Pour l’aider dans sa mission quotidienne et répondre aux besoins du public qu’il accompagne, l’animateur jeunesse dispose d’outils et d’activités variées : ateliers d’expression artistique ou théâtrale, activités physiques et sportives, jeux multisupports, etc. Dépendamment de sa structure employeuse, il intervient généralement lors des temps périscolaires, les week-ends et lors des vacances scolaires.

Outre son rôle d’animateur, il est également un lien important avec les familles et les partenaires sociaux. Il doit être particulièrement observateur pour veiller à la sécurité et à la bonne santé des jeunes et pour alerter si besoin. Sous la direction du chef d’établissement, il intervient au sein d’une équipe pluridisciplinaire avec laquelle il coordonne les animations et s’assure qu’elles entrent dans le cadre du projet global de l’établissement.


Ses missions

  • Évaluer, à l’aide de l’équipe pluridisciplinaire et des familles, les besoins et les capacités des jeunes accompagnés.
  • Concevoir, mettre en place, et mener des activités culturelles, éducatives, sociales ou récréatives adaptées.
  • Proposer un environnement bienveillant et sécurisant, propice au développement et à l’épanouissement de chacun.
  • Faire preuve d’écoute et de compréhension pour établir une relation de confiance avec les jeunes.
  • Transmettre les valeurs de respect, de tolérance et d’émancipation par l’inclusion et la valorisation du savoir-être.
  • Développer et maintenir des relations positives avec les parents, les enseignants et les différents partenaires sociaux ou économiques.
  • Évaluer, en tout temps, sa posture professionnelle, son intervention et les activités proposées pour apporter des améliorations si nécessaire.
  • Travailler, avec l’équipe pluridisciplinaire, à la coordination et au suivi des animations proposées.
  • Contribuer à la création et à la mise en place du projet global de l’établissement.

Les qualités et compétences de l’animateur(trice) jeunesse

Fonctionnelles

La créativité : Elle permet à l’animateur jeunesse de se saisir des besoins et des envies de son public pour proposer des activités variées, adaptées aux capacités de chacun et en lien avec le projet d’établissement.

L’autonomie : Bien qu’intégré à l’équipe pluridisciplinaire de son établissement, l’animateur jeunesse intervient, la plupart du temps, seul lors de la conception, de la mise en place et de la tenue de ses animations ainsi que dans la gestion de sa relation avec son public, les familles et les partenaires sociaux et économiques.

La connaissance des publics : Il est important pour l’animateur jeunesse de se saisir des spécificités d’accompagnement des jeunes en fonction de leur tranche d’âge, des enjeux liés à leur développement, de leurs capacités et de leurs envies.

La maîtrise des règles d’hygiène et de sécurité : C’est une compétence essentielle pour l’animateur jeunesse puisqu’elle lui permet de proposer un environnement d’accueil sain et sécurisant, conforme aux normes et aux règles en vigueur.

L’écoresponsabilité : Tant dans sa posture professionnelle que dans ses activités, l’animateur jeunesse se doit de transmettre les bons gestes environnementaux à adopter pour répondre aux enjeux climatiques actuels et à venir.

Relationnelles

La communication : Pour proposer un accompagnement adapté, l’animateur jeunesse doit être en mesure d’établir des relations de confiance basées sur le dialogue avec les jeunes, les familles et les différents partenaires.

La pédagogie : Que ce soit pour transmettre ses connaissances, sensibiliser son public aux valeurs citoyennes, gérer les conflits ou expliquer ses activités, l’animateur jeunesse doit être en mesure de faire preuve d’une grande pédagogie et d’adapter sa posture aux besoins de chacun.

Numériques

La communication : Dans la continuité de son travail physique, l’animateur jeunesse doit être capable de se saisir des moyens de communication numériques à sa disposition (réseaux sociaux, chat, email ou encore plateforme dédiée) pour maintenir un lien avec son public, les familles et les partenaires, mais aussi pour promouvoir ses activités et son établissement.


Environnement de travail

Secteurs d’emplois

Établissements employeurs

  • Les centres sociaux et les associations d’accueil proposant des animations ;
  • Les mairies, les départements ou les régions pour différentes structures comme les centres de loisirs, les maisons de jeunes et de culture, etc. ;
  • Les établissements scolaires ;
  • Les clubs sportifs ;
  • Les établissements de tourisme (hôtel, centre de vacances, etc.) ;
  • Certaines entreprises du secteur privé.

Types de contrats

  • CDI (contrat à durée indéterminée) à temps plein ou partiel au sein d’une structure ouverte tout au long de l’année.
  • CDD (contrat à durée déterminée) à temps plein ou à temps partiel. Il est souvent utilisé pour des missions de courte à moyenne durée ou pour répondre à un besoin ponctuel de personnel lors d’un remplacement par exemple.
  • CEE (contrat d’engagement éducatif) qui s’écarte des normes et des règles du droit du travail pour permettre notamment une certaine latitude sur le temps de travail, le repos ou la rémunération.

Formations et diplômes

Formations

Le BAFA, approfondissement et qualification :

  • Préadolescents, adolescents.

Niveau BAC

Le BP JEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) spécialité animateur et mentions :

  • Animation sociale ;
  • Animation culturelle ;
  • Loisirs tous publics.

Niveau BAC +2

Le DE JEPS ou diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport

Le DEUST ou diplôme d’étude universitaire scientifique et technique, spécialité animation et gestion d’activités sportives, physiques ou culturelles.

Niveau BAC +3

Licence en sciences humaines et sociales mention science de l’éducation.

Le bachelor universitaire (BUT) en carrières sociales.

Licence pro :

  • Intervention Sociale : Accompagnement de Publics Spécifiques ;
  • Métiers de l’Animation Sociale, Socioculturelle et Socioéducative.

Autres appellations

  • Animateur enfance
  • Animateur enfance jeunesse

Offres d'emploi : Animateur(trice) jeunesse

Offre d'emploi

Réf.19076

CONVOYEURS SNU

Employeur : Service départemental à la jeunesse,


Lieu d'excécution du contrat : NANTERRE - 92 - Île-de-France

Date de début du contrat : 03/07/2024

Date de fin du contrat : 15/07/2024

Type de contrat : CEE

Offre d'emploi

Réf.19044

Animateur diplômé pour Colonie de vacances FUN en haute montagne

Employeur : la fruitière et ses amis


Lieu d'excécution du contrat : 05170 ORCIERES

Date de début du contrat : 26/07/2024

Date de fin du contrat : 02/08/2024

Type de contrat : CDD

Offre d'emploi

Réf.19002

Animateur/Animatrice Mini-séjour 11-14 ans

Employeur : Mairie de Denée Service Jeunesse


Lieu d'excécution du contrat : 49190 Denée

Date de début du contrat : 01/07/2024

Date de fin du contrat : 05/07/2024

Type de contrat : CDD

Offre d'emploi

Réf.19000

Un(e) animateur-jeunesse référent 15-20 ans en CDI Pour le projet de la MJCCS de Saint-Lys (31)

Employeur : FRMJC Occitanie


Lieu d'excécution du contrat : 31400 Toulouse

Date de début du contrat : 01/07/2024

Type de contrat : CDI